vendredi 7 novembre 2008

KKK lave plus blanc


J'ai été effaré en regardant, hier soir, le reportage qu'Envoyé Spatial consacrait à la campagne d'Obama et à l'Amérique à laquelle il allait devoir déormais rendre des comptes.

L'objet de mon effarement, était un passage concernant le Kollectif des Konnards enKagoulés...

J'avoue mon côté naïf et idéaliste, mais je pensais que cette mouvance avait disparue, ou se contentait au mieux de quelques fanatiques sporadiques désormais devenus bien innofensifs...

Eh bien force est de Konstater, euh, pardon... de constater, donc, qu'il n'en est rien. Ces fous furieux existent toujours et organisent encore des meetings d'incitation à la haine raciale en plein air (les meetings, hein, pas la haine raciale... quoique...), sous la vigilance soutenue des policiers locaux, notamment des flics noirs, comme le montrait le reportage.

Je sais bien que l'Amérique est le continent des libertés, incluant celle d'expression, mais je me demande quand même comment ce flic noir parvenait à se retenir de coller des pruneaux à ces entoilés, qui, paradoxalement, une fois leurs simagrées terminées, n'hésitent pas à ôter leur cagoule pour s''adresser à la caméra, ou même rentrer chez eux en voiture...

Quel est, alors, l'intérêt du déguisement? Pérpétuer la "bonne vieille tradition bien de chez nous" et le folKlore qui va avec??

Je trouve incroyable le gouffre qui peut exister entre les élécteurs du front national, par exemple, qui, pour beaucoup, n'assument pas, face aux caméras, ou, au mieux, n'avouent qu'à demi-mot leur préférence politique, et les membres du KKK qui assument et revendiquent haut et fort leur appartenance à cet excécrable groupe.

Ils enrôlent même les gosses, et les mères de familles mettent tout leur amour à confectionner le costume traditionnel taille "junior" pour laisser leurs bambins aller s'ébattre avec papa, accoutrés comme des fantômes! Bien sûr, les gosses, ils adorent se déguiser, alors ils ne cherchent pas à comprendre quelque chose qui, de toute façon, les dépasse...

Alors la liesse qui accompagne l'élection d'Obama, c'est bien. Tout le monde fait le lien entre lui et le rêve de Martin Luther King, pour dire que ça y est, le rêve se réalise enfin.
Beaucoup font le rapprochement avec JFK, jeune démocrate dynamique élu président des Etats-Unis dans la force de la quarantaine... Certains vont même jusqu'à faire le parralèle avec Abraham Lincoln (bien que ce dernier fut républicain), lui aussi avocat originaire de l'Illinois s'étant frayé un chemin jusqu'à la White-baraque.

Or, moi, je ne peux m'empêcher de constater que Lincoln, Kennedy et Luther King se sont quand même faits dézinguer...
Du coup, je me dis qu'avec les zozos évoqués plus haut, il risque gros, le premier président noir des Etats-Unis...

Voilà, j'espère qu'il n'en sera rien, mais je voulais juste jeter une ombre sur l'optimisme généralisé qui fait dire à tous le monde qu'Obama peut changer le monde. Ne disait on pas la même chose de JFK? Peut-être plus implicitement... Désolé, hein... C'est mon côté empêcheur de tourner en rond... Oui, une part de moi-même se révèle très cynique, à l'usage. C'est pas facile tous les jours!

En attendant, yalla! et bon week end! Tiens, pour ta peine, lecteur, je te mets du Calexico : Two silver trees.


3 commentaires:

Xavier a dit…

KK le KKK !!!

J'aime bien le Calexico sinon...

pyrrha-Na a dit…

je me demande ceux qui sont les moins malsains... : ceux qui affichent leur racisme, ou ceux qui le cachent ?

le fait de le cacher indique une peur d'être jugé peut-être, une certaine honte de ses pensées, et donc une certaine conscience d'être du côté "du mal", premier pas vers la guérison ? (mais le problème étant que sans dialogue, pas de moyen de lutter contre ces préjugés)..
et le fait de l'afficher ostensiblement c'est l'inverse : non-conscience du "Bien et du Mal", mais en même temps possibilité (certainement très réduite, mais existante) de démonter ces préjugés etc.

ceux qui le montrent sont plus flippants, mais peuvent être combattus, ce qui n'est pas le cas en France quelque part.

c'est vachement faussement profond ce que je dis, je trouve...

et sinon, moi je m'en fais pas pour Obama... il va avoir un super chien pour le protéger.
je crois que c'est l'élément le plus important à retenir de sa conférence de presse pourrie d'hier.

Fab-Fab a dit…

@ Pyrrha-Na : j'ai pas vue la conf d'Obama...

Sinon, ce que tu dis es vrai, quant aux différences d'expression du point de vue. Je n'exprimais d'ailleurs aucunement une préférence dans mon post, hein, tu l'as bien compris. Je soulignais juste une différence de comportement qui m'étonne, c'est tout.

Ce que tu dis est moins faussement profond que tu ne le prétends!