samedi 15 novembre 2008

Minutemen, l'effet papillon

Décidément, les Etats-Unis n'ont pas fini de me sidérer. Et leurs habitants non plus! Vendredi dernier, je regardais Thalassa.... Oui, je sais : je m'éclate dans la vie! Mais bon, là n'est pas la question, laisse moi être un blogueur aigri si j'ai envie!

L'un des sujets de l'émission du sympathique Georges Pernoud et de son sourire de travers était : les minutemen. Il s'agit de "bons Américains pure souche" ayant un sens très poussé du patriotisme.

Toi qui me lis, tu es sans doute déjà au courant, qu'il existe, aux zétazunis, une police de l'immigration dont le métier est de se rôtir la couenne en plein cagnard afin de surveiller farouchement la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. L'objet est, bien évidemment, de veiller à ce que tout Américain qui tenterait d'émigrer au Mexique le fasse dans de bonnes conditions de réussite, et notamment qu'il emporte avec lui une gourde d'eau fraîche... Bon, j'ai un peu présenté le problème à l'envers il me semble...

Et bien en plus de cette police, donc, il y a les minutemen! Qui sont les minutemen?

Le profil type du minuteman est le suivant : la cinquantaine bien tassée, tirant même vers la soixantaine et plus (on reste minuteman jusqu'au bout, de toute façon!), la bedaine bien présente, le 4x4 pick-up, le stetson vissé dur la tête et le gun à portée de main. Une bolo-tie et un CV d'ex-marine ou de vétéran d'une guerre -quelle qu'elle soit - est un plus.

Mais rassurez vous (ou pas!) : il n'y a ni concours, ni examen pour devenir minuteman. Il faut simplement un sens patriotique exacerbé, du temps à revendre, et... ah, oui, il faut aussi être citoyen américain, bien sûr!

En fait les minutemen constituent une milice volontaire et bénévoles agissant en renfort de la police des frontières "régulière". Si tu as vu le film Los tres entierros de Melquiades Estrada , de Tommy Lee Jones, tu as déjà une première idée du décor et de la problématique. Tiens, pour ta peine, je te mets la bande annonce : elle est peut être un peu violente, mais le film est très bien.


Le film veut nous faire croire qu'il y a encore des types biens, du côté américain, qui ont encore un regard humain sur la question de l'immigration mexicaine. Mais, je m'égare : donc, pour en revenir aux minutemen (ce sont bien eux les stars de ce billet!), ces mecs, donc, n'ont manifestement rien de mieux à foutre que de patrouiller en solo, mais quand même avec une CB (ou son équivalent contemporain) le long de la frontière mexicaine pour débusquer l'aspirant immigrant et si possible, lui faire changer d'idée, quitte à employer les grands moyens d'intimidation.

Le minuteman suivi pour le reportage de Thalassa la jouait soft : "je les observe [les Mexicains], je repères ceux qui passent la frontière et les signale par radio à la police qui se charge de les intercepter..." (Je rappelle que la police n'a rien demandé, au départ...)

Nul doute qu'en caméra caché, on aurait certainement pu voir le minuteman procéder à sa propre interpellation, suivie d'une petite séance d'intimidation, comme ça, juste pour le petit déjeuner.... Avant d'aller s'envoyer un gros T-bone steack au dinner voisin.

Filmant un Mexicain qui lorgne la frontière, le journaliste de Thalassa, embarqué à bord du pick-up de mister minute demande à ce dernier : "que pensez vous de cet homme, de ce qu'il aspire à faire?". Et l'homme minute de répondre "je n'en pense rien" avant d'ajouter péremptoirement, pour adoucir un peu son image cathodique "tant qu'il est de son côté de la frontière, il m'est plutôt sympathique, mais s'il vient de ce côté-ci, alors, il devient un hors la loi!... j'aime mon pays, et ma mission et donc de l'en empêcher"

Un peu plus loin, le reporter s'attarde sur une plage barrée d'un mur constitué de poutres métalliques. Juste assez espacées pour voir ce qu'il y a de l'autre côté, mais juste assez serrées pour empêcher le passage d'un adulte... d'autant que la police veille.

Du coup, cette plage est devenue une sorte de parloir : les Mexicains entrés légalement aux States mais en attente de régularisation (donc ne pouvant quitter le pays) se donnent rendez vous le dimanche avec femme et enfants, restés au pays car sans les papiers nécessaires.... S'ensuit alors un étrange picnic dominical, pris de part et d'autre d'une frontière....

Voir ces images fait un drôle d'effet, c'est assez dérangeant.... Quand on sait que les Mexicains risquent parfois leur vie pour passer la frontière tellement leur quotidien est insupportable de misère, et que les Américains, patriotes, certes, mais aussi ultra-protectionnistes, paient des policiers et se constituent en milices pour aller casser du clandestin, ça fait quand même froid dans le dos...

Le pire, ce sont ces minutemen pris en flagrant délit d'infraction, pour plus d'efficacité : celui-ci a débranché le fusible de ses feux de stop et roule tous feux éteints, de nuit, pour scruter la frontière avec des jumelles de vision nocturne sans être vu.... les autre, là bas, ont un bateau, pour traquer les Mexicains qui viendraient par la mer. Les gardes côtes les abordent : "qui êtes vous? pourquoi n'avez vous pas allumé vos feux de navigation?

- on est des minutemen!

-ah! OK, c'est bon, bonne nuit les gars!"

Ne me faites pas croire qu'il s'agit simplement de patriotisme! Ca tourne au trouble obsessionnel compulsif à ce stade! Et puis c'est vraiment de la connerie pure et dure! Les minutemen préfèrent se mettre en danger plutot que de louper un éventuel immigrant clandestin sur qui se défouler.... How bas is this world!?!....

Allez, pour essayer de croire encore en l'être humain, j'appelle Ben et Jack à la rescousse. C'est une reprise de Bob Marley, High tide & low tide :

11 commentaires:

pyrrha-Na a dit…

j'savais pas que ça existait toujours Thalassa !
(ça m'a traumatisée dans mon enfance).
j'ai cru que tu allais parler de jus d'orange (ouaip, me suis emmêlée les pinceaux avec m. maid bref)...

mais j'avais déjà vu aussi un reportage sur ces américains bénévoles. qui ne tiraient pas sur les mexicains mais s'entraînaient quand même au tir très régulièrement...

Fab-Fab a dit…

@ Pyrrha : traumatisée par Thalassa, carrément? Ca te vient de là cette identification à un posson (blonde)? ;-)
J'adorais le morphing des différents dessins dans le générique... et la musique!

concernant les minutemen, et au vu du reportage, c'est vrai qu'on sent que la gachette les titille...

Dodue a dit…

Thalassa, ça doit être la seule émission qui parvienne à résister aussi longtemps !
Bref, ça me fait froid dans le dos ces reportages sur les gros beaufs américains. Ce qu'ils font c'est tout simplement de la chasse à l'homme...avec la caution de la police en plus.

Yibus a dit…

on va dire que c'est un agréable passe-temps légal.
... Et si ça peut aider le pays, hein...

Fab-Fab a dit…

@ Dodue : Thalassa, et aussi question pour un champion... niveau lonogévité c'est pas mal... vingt bougies quand même!

@ Yib : l'agréable passe temps légal, c'est regarder Thalassa, on est bien d'accord??

pyrrha-Na a dit…

hum hum... vais faire ma vieille... mais... vous trouvez pas que le niveau de questions pour un champion a vachement baissé en quelques années ?
parce que quand j'tombe dessus, ben j'trouve des réponses.
alors, j'suis tro zintelligente ou tout le monde est bête ?
paraît même (je me fais colporteuse de ragots et j'aime ça, hihi) que dans le nouveau trivial poursuit, ben yaurait des questions bêtes, genre qui a gagné la star ac 2...

j'avais jamais pensé que mon pseudo pouvait découler d'un traumatisme de l'enfance, mais maintenant que tu le dis..
ouaip, c'est bien possible !
et puis même, si ça se trouve : j'ai voulu faire du grec juste pour comprendre ce que signifiait le titre, c'était peut-être mon Subconscient...

Fab-Fab a dit…

@ Pyrrha-Na : wouaw! ton subconscient a même droit à une majuscule! il aurait pas tendance à avoir une haute idée de lui-même et à prendre un peu le dessus, ledit subconscient??
;-)

pyrrha-Na a dit…

et encore, tu n'as pas vu mon INCONSCIENT ! il a un ego démesuré ! :))

Yibus a dit…

Nolwenn LEROY
Nolwenn LEROY
Nolwenn LEROY
Nolwenn LEROY
Nolwenn LEROY
Nolwenn LEROY
Nolwenn LEROY
Nolwenn LEROY
Nolwenn LEROY
Nolwenn LEROY
Nolwenn LEROY
Nolwenn LEROY

(euh, c'est pas Julien Doré ou la Turtle) ???

(mince, alors)

Fab-Fab a dit…

gné??

Yibus, tu es prié, soit de donner la clé de tes commentaires bizarres afin qu'on puisse les comprendre, soit... ben, de t'abstenir quoi! (de commentaires bizarres, hein, les commentaires normaux sont les bienviendus!) ;-)

Pour info, Nolwenn Leroy, j'ai failli étudier la photo avec elle... Sauf qu'elle a été recalée au concours d'entrée à l'école! gnarf gnarf gnarf (ce que, bien sûr, je n'ai appris que rétrospectivement...)

pyrrha-Na a dit…

Yibus... le champion du nouveau trivial poursuit, yiiiiii ahhhh !!!