jeudi 26 février 2009

Bienvenue chez les Qui?


« L’armée n’a pas vocation à faire de l’aménagement du territoire ». C'était en tous cas le discours du sinistre de la défense Hervé Morin au lendemain de l'annonce des fermetures de casernes, après la publicaton du livre blanc, en juin dernier.

Heureusement, ce que l'armée ne peut pas faire, le super-président s'en charge! Pour l'aménagement du territoire, il nous prépare une réforme portée par son ancien mentor, Ed Balla, le dynamisme et le modernisme personnifiés, à l'image de la France de demain, forte de ses 15 futures régions...

Oui, tu as bien lu. La réorganisation territoriale à l'étude envisage, outre une refonte des conseils généraux et régionaux entre eux, une réévaluation du découpage régional qui pourrait aboutir à la suppression de 7 régions. "Je confirme cette mesure, mais je confirme également que ça sera par voie volontaire, pas question de l'imposer", a-t-il précisé jeudi matin sur RTL. Si c'est pour dire ça, hein, autant ne rien dire! Qui sera volontaire pour que sa région soit ainsi rayée de la carte? Hein? Et au fait, qu'advienrait-il de la Corse?? L'indépendance, enfin? Allez, on n'est plus à ça près!

Alors, je n'ai pas étudié le dossier de façon très approfondie, et n'en pense pas grand chose... Je partage néanmoins partiellement l'avis de Nicolas (homonyme malheureux!) que je cite d'ailleurs sans tarder : "La démarche est typiquement Sarkozienne : on bouge pour bouger, on réforme pour réformer. On donne une illusion de mouvement pour faire croire qu’on va vers le progrès mais on n’a rien pour améliorer l’efficacité des actions publiques."

Si je ne me suis pas donné le mal de chercher à tout comprendre dans ce joyeux bordel, c'est surtout que ça ne passera jamais. A tout le moins, si la réforme est soumise à référendum, me diras-tu à raison. Imagine un peu : le concitoyen fait déjà la gueule de voir disparaître le numéro de son département de sa plaque minéralogique d'ici deux mois...



Le substitut qui a été trouvé pour atténuer le couroux chauvin est la possibilité d'agrémenter la plaque du logo de la région que l'on porte dans son coeur (pas forcément celle d'où l'on vient, d'ailleurs!). Et maintenant, on voudrait nous refiler des nouvelles régions qui n'ont plus rien à voir, donc exit les anciens logos, soyons cohérents!

M'est avis que Ballamou se faisait chier, et qu'en souvenir du bon vieux temps, il a demandé à son ex-protégé maintenant à l'Elysée de lui refiler un nonos à ronger, pour qu'on le revoie un peu sur le devant de la scène. En guise d'os à ronger, c'est surtout un bâton merdeux qu'il s'est fait refiler. Il est pas con, Balla, il se doute bien que sa réforme ne servira pas à grand'chose, si ce n'est justifier le montant de ses émoluments, honteusement prélevés des impôts versés par le contribuable moyen...


7 commentaires:

Xavier a dit…

VIVE LA FRANCE !!!!!

Bordel

Fab-Fab a dit…

mékilékon!
;-)

Yibus a dit…

je vais faire mon provocateur, mais cher Fab-Fab, je ne suis pas d'accord avec toi sur la dernière phrase. Je ne trouve pas honteux que les émoluments des représentants du peuple soient prélevés sur les impôts... Ca me paraît même plutôt normal en démocratie.

Fab-Fab a dit…

@ Yib : rrhâa! tu chipotes! bien sûr que c'est comme ça que ça fonctionne en démocratie je te l'accorde! merci de souligner que ma phrase est mal formulée! Je voulais dire que, en l'occurrence, c'est honteux!
Que le contribuable MOYEN (je pense à ma pomme, là) participe à l'engraissement d'un mec comme Ed Balla qui n'a pas besoin de ça, soyons francs, alors qu'il pourrait couler des jours paisible dans sa maison de campagne, ben ça m'énerve, effectivement. Mais j'ai conscience que de mon propre impôt, il y en a assez peu qui va dans sa poche à lui... y'en aurait pas assez de toute façon...

Ariana Lamento a dit…

ouais, fais ch..., y font toujours des trucs quand j'suis pas la. Suppression de 7 régions, non mais, j'rentre oum moi, quand je vais en France?

Nicolas a dit…

Je n'ai pas choisi le prénom du président !

Fab-Fab a dit…

@ Ariana : en même temps, vu que ça fait un bail, semble-t-il, que tu t'es barrée de l'Hexagone, tu crois quand même pas qu'ils vont t'attendre pour faire des trucs, au gouvernement, si?

@ Nicolas : je n'en doute pas, mais c'est quand même un comble pour un leftblogueur, surtout sous le présent exécutif! Tiens, d'ailleurs, ce terme n'a jamais si bien convenu que pour Sarko, je trouve!